Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
Division des relations avec les Autochtones
Journey of Reconciliation logo

Les chemins de la réconciliation

Ouvrir toutFermer tout


Résumé des activités

No 43 Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones
  • En collaboration avec la Division des relations avec les Autochtones de la Ville de Winnipeg et la filière d’études sur le développement autochtone du programme Master’s in Development Practice (maîtrise en pratiques de développement) de l’Université de Winnipeg, on a mené un projet de recherche qui formule des recommandations relativement aux initiatives et à la révision ou l’amélioration des politiques de la Ville de Winnipeg, afin de mettre à exécution la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

  • Un groupe de travail composé de membres d’un groupe d’employés autochtones et du personnel de la Division des relations avec les Autochtones a été mis sur pied dans le but de revoir les recommandations des étudiants du programme de maîtrise.

  • Le groupe de travail a fait une revue interne approfondie des initiatives autochtones de 2016 de la Ville de Winnipeg afin d’élaborer un plan de travail, et des activités sont en cours à ce sujet.

  • Afin de donner suite à l’appel à l’action no 43, la Division des relations avec les Autochtones, en collaboration avec d’autres services, a aussi entrepris les travaux suivants :

    • La Division des relations avec les Autochtones rencontre souvent des groupes de politiques et des groupes liés à NotreWinnipeg pour discuter de comment intégrer la perspective de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones dans les documents de politique.

    • En raison de la complexité de cet appel à l’action, la Ville de Winnipeg continue de collaborer et de participer à des occasions de formation, afin d’améliorer sa capacité à donner suite à l’appel en question.

    • En cherchant des sites de la Ville qui se porteraient bien pour des cérémonies de purification par la fumée, un groupe de travail a visité les installations de la Ville de Winnipeg pour évaluer les exigences liées aux cérémonies de purification par la fumée et de calumet.
No 47 Doctrine de la découverte
  • La Division des relations avec les Autochtones conseille et guide les services municipaux afin d’intégrer une perspective autochtone dans les activités municipales ainsi que dans les affaires quotidiennes.

  • En raison de la complexité de cet appel à l’action, la Division des relations avec les Autochtones de la Ville de Winnipeg cherche des occasions d’apprentissage qui lui permettront de grandir et d’avoir la capacité nécessaire de mettre en application l’appel, et ce, par les moyens suivants :

    • en collaborant avec les Services juridiques pour trouver les lois fédérales, provinciales et historiques qui pourraient entraîner des modifications aux politiques de la Ville de Winnipeg et aux règlements municipaux;

    • en organisant des formations et des cours, notamment en invitant des intervenants et des experts, comme la docteure Brenda Gunn, professeure agrégée de l’Université du Manitoba, afin de connaître leur avis sur la doctrine de la découverte dans son rapport avec les municipalités.
No 57 Formation
  • Depuis décembre 2018, plus de 8 000 membres du personnel ont participé aux formations obligatoires sur les perspectives autochtones, y compris :

    • Une formation de deux jours (Chi Ki Ken Da Mun), et une autre d’une demi-journée (W’daeb Awaewe), dont le contenu propose une compréhension de la culture autochtone d’un point de vue empirique, et qui promeut la réconciliation et l’esprit d’inclusion. Les enseignements présentent les perspectives autochtones relativement à la culture, aux traditions et aux événements historiques à Winnipeg, notamment le système des pensionnats autochtones et l’héritage qu’il a laissé aux peuples autochtones.

    • La série sur le leadership propose des occasions de formation, notamment sur des sujets reliés aux Autochtones, pour permettre aux leaders de la Ville de mieux comprendre leurs rôles et leurs responsabilités. Les activités sur la réconciliation qui ont été offertes par des Autochtones ont inclus :

      • une présentation sur les cinq appels à l’action touchant aux municipalités, par le docteur Ry Moran, qui dirige le Centre national pour la vérité et la réconciliation;

      • un exposé sur les traités du Manitoba par Loretta Ross, la commissaire aux traités du Manitoba;

      • une présentation au sujet de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, par la docteure Brenda Gunn, professeure agrégée de droit à l’Université du Manitoba;

      • un exposé sur la réconciliation, par le docteur Kevin Lamoureux, ancien vice-président des affaires autochtones de l’Université de Winnipeg.

  • Depuis octobre 2018, les présentoirs d’informations de la Ville de Winnipeg ont reçu plus de 450 visites. Parmi eux :

    • l’exposition sur le pensionnat autochtone d’Assiniboia;

    • l’exposition du projet d’histoires sur colonnes du Red Road Lodge.

  • La Division des relations avec les Autochtones continue de mettre sur pied des formations et des activités de découverte, en organisant notamment des fêtes à l’occasion du solstice, des ateliers de confection de mocassins, des récoltes d’herbes médicinales et d’autres activités auxquelles participent des aînés autochtones. Des jardins d’herbes médicinales ont été aménagés à l’hôtel de ville, à la bibliothèque du Millénaire et au centre de loisirs Centennial Nord, comme lieux d’accueil pour les cérémonies et les remèdes traditionnels. Pour certains des ensemencements, un aîné a offert sa bénédiction et partagé des enseignements.

Exposition sur le pensionnat autochtone d’Assiniboia

Pendant que la Ville de Winnipeg avance sur les chemins de la réconciliation, des progrès sont également faits pour créer des initiatives et des projets qui découlent des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, ainsi que de l’engagement de la Ville à éduquer l’administration municipale sur les répercussions de l’époque des pensionnats autochtones, ce qui passe aussi par une connaissance de l’histoire locale.

Le 4 juin 2018, la Division des relations avec les Autochtones de la Ville de Winnipeg a inauguré une exposition de neuf panneaux sur le pensionnat autochtone d’Assiniboia, afin d’informer et d’éduquer le personnel et le public. Cette occasion a donné lieu à une prière d’ouverture, à des salutations de la part du maire Brian Bowman et du directeur municipal Doug McNeil, et à un discours de l’intervenant Ted Fontaine, du conseil de gestion du pensionnat autochtone d’Assiniboia.


Ce projet a pu voir le jour grâce au soutien de la Direction des archives et des documents publics de la Ville de Winnipeg, du Service de l’urbanisme, des biens et de l’aménagement et de la Bibliothèque publique de Winnipeg. Nous remercions en particulier les diplômés survivants et le conseil de gestion du pensionnat autochtone d’Assiniboia pour tout leur savoir et pour avoir partagé leurs histoires avec nous.

Au Manitoba, 17 pensionnats autochtones étaient entièrement financés par le gouvernement fédéral, dont un à Winnipeg, le pensionnat autochtone d’Assiniboia. Le pensionnat autochtone d’Assiniboia, qui était financé par le gouvernement fédéral et exploité par les sœurs grises et les Oblats, faisait partie, en vertu de la Loi sur les Indiens, du système d’éducation du gouvernement fédéral qui exista entre 1958 et juin 1973. L’école est toujours là aujourd’hui et abrite désormais le Centre canadien de protection de l’enfance, Child Find Manitoba y compris. Son adresse officielle est le 615, chemin Academy, à River Heights.

Vous pouvez voir les autres projets sur lesquels la Ville travaille présentement, en plus de son cheminement continu vers la réconciliation.

No 75 Cimetiéres
  • On a modifié un des processus d’identification afin que les cimetières de la Ville puissent collaborer avec les cimetières du Manitoba pour identifier les lieux d’inhumation sans avoir à rediriger les familles.

  • Les cimetières ont créé un processus qui permet à la Direction des cimetières de la Ville de partager des informations avec d’autres cimetières du Manitoba et d’offrir aux familles un service tout-en-un.
No 77 Archives
  • La Direction des archives de la Ville de Winnipeg a cherché tous les documents qu’elle avait sur les pensionnats autochtones et leur héritage, et les a numérisés puis transmis au Centre national pour la vérité et la réconciliation.

  • La Direction des archives et des documents publics a traité en priorité des séries de documents qui ont conduit à une exploration des histoires autochtones dans la ville, ainsi que des politiques, programmes et décisions d’ordre municipal qui ont touché les communautés autochtones dans la ville.

  • La Direction a également créé un guide de recherche sur les peuples et l’histoire autochtones, que l’on peut consulter depuis le site Web de la Ville de Winnipeg, qui a déjà été révisé deux fois, et qui a permis de faire un répertoire principal des photographies que la Direction détient sur les peuples et les communautés autochtones de Winnipeg.

  • La Direction des archives a aussi introduit de nouvelles procédures relativement aux rapports qui sont faits sur les documents qui concernent les peuples et les communautés autochtones au moment où les séries sont enregistrées; lors de l’enregistrement des séries de documents du Standing Committee on Legislation and Reception, 1895-1971, elle a trouvé des archives qui pourraient être utilisées dans des expositions qui abordent la question de changer la façon dont sont perçues la résistance du Nord-Ouest, la nation métisse et les actions du gouvernement canadien pendant cette période.

Autres appels à l’action de la CVR

Oshki Annishinabe Nigaaniwak, la stratégie pour la jeunesse autochtone de la Ville
Appels à l’action 7, 23 et 92

Ce programme de subvention aide les organismes qui servent les jeunes à proposer des programmes d’emploi et de loisirs, et aident les services municipaux à offrir aux jeunes autochtones des stages, des formations, des camps sur les carrières, des emplois d’été, ainsi que des bourses d’études postsecondaires et du leadership communautaire grâce à des bourses.

  • Depuis 2009, la Stratégie pour la jeunesse autochtone de la Ville appuie tous les ans plus de 300 jeunes autochtones, non seulement dans les domaines de l’emploi, de la formation, de l’apprentissage à continu et des loisirs, mais aussi en offrant des bourses et des distinctions.

  • Depuis 2011, plus de 38 jeunes autochtones ont été embauchés par la Ville de Winnipeg suite à un placement professionnel ou à un stage avec la Ville, ou en tant que diplômés du programme d’ambulanciers paramédicaux en soins primaires de 2014 du Service d’incendie et de soins paramédicaux de Winnipeg, qui est mené en partenariat avec Oshki Annishinabe Nigaaniwak.

  • Pour en savoir plus sur les initiatives de ce programme, visitez la page sur le programme Oshki Annishinabe Nigaaniwak.
Entente relative aux Autochtones de Winnipeg

L’Entente relative aux Autochtones de Winnipeg est un document évolutif qui a pour but de guider la promesse que nous avons faite de marcher sur les chemins de la réconciliation à Winnipeg. Notre engagement commun prend ses racines dans les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation (CVR), et suit les engagements et les principes de l’Entente. Les 94 appels à l’action de la CVR font ressortir l’importance pour la ville de participer à long terme au processus de réconciliation. Visitez la page Web sur l’Entente pour en savoir plus.


Dernière mise à jour : 2021-02-17
Le saviez-vous?
Winnipeg tire son nom du mot cri « win », qui signifie « boueux », et du mot « nippee », qui signifie « eau ». Winnipeg, qui était un carrefour commercial autochtone avant l’arrivée des Européens, a été au cœur de la traite des fourrures du Canada, et a grandement contribué à la naissance de la porte de l’Ouest.

Was this information helpful?

How can we make this web page better?

Information collected will be used to improve our website. Do not use this form to submit a request for service or information because it will not be forwarded to departments for response. To submit a request for service or information, contact 311.

This form is not intended to collect personal information; however, any personal information you choose to include in your comments is collected by the City of Winnipeg under the authority of section 36(1)(b) of the Freedom of Information and Protection of Privacy Act for the purpose of improving our website and will not be used or disclosed for any other purposes, except as authorized by law. Contact the Corporate Access and Privacy Officer by mail (City Clerk’s Department, Susan A. Thompson Building, 510 Main Street, Winnipeg MB, R3B 1B9) or by telephone (311) if you have any questions about the collection of this information.

Ces renseignements sont-ils utiles?

Comment pourrait-on améliorer cette page Web?

Les renseignements recueillis serviront à l’amélioration de notre site Web. Prière de ne pas se servir de ce formulaire pour soumettre une demande de service ou de renseignements, car la demande ne sera pas transmise au service en question. Pour soumettre une demande de service ou de renseignements, veuillez communiquer avec le 311.

Le présent formulaire ne vise pas à recueillir des renseignements personnels. Cependant, les renseignements personnels que vous choisissez d’inclure dans vos commentaires sont recueillis par la Ville de Winnipeg en conformité avec l’alinéa 36(1)b) de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée dans le but d’améliorer son site Web et ne seront ni utilisés ni divulgués pour d’autres raisons, sauf dans les cas où cela est autorisé par la loi. Communiquez avec l’agent de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée de la Ville par courrier au Bureau du greffier, immeuble Susan-A.-Thompson, 510, rue Main, Winnipeg (Manitoba) R3B 1B9, ou par téléphone au 311 si vous avez des questions sur la collecte de ces renseignements.