Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
Service des eaux et des déchets

Le lac Shoal et l’eau potable de Winnipeg

Image of Shoal Lake inletL’eau potable de Winnipeg provient du lac Shoal, qui fait partie du lac des Bois. Il s’agit d’un grand lac isolé situé au sud-est du Manitoba, à sa frontière avec l’Ontario.

La construction de l’aqueduc de Winnipeg a commencé en 1915 et s’est achevée en 1919. L’aqueduc, inspirée de l’architecture antique, est une merveille d’ingénierie en pierre et en maçonnerie, avec un plancher en béton en forme de cuvette et une coque parabolique pour protéger l’eau du gel en hiver. La gravité transporte l’eau par l’aqueduc jusqu’à Winnipeg, car l’altitude du lac Shoal est plus élevée que celle de la ville.

La Ville de Winnipeg a-t-elle la permission de prélever de l’eau du lac Shoal?

Oui. Nous prélevons l’eau du lac Shoal en vertu des pouvoirs accordés par les lois provinciales du Manitoba et de l’Ontario, ainsi que par un projet de loi du Sénat du Canada. Cette autorisation a été examinée et approuvée en 1914 par la Commission mixte internationale.

La Ville de Winnipeg paie-t-elle pour son eau brute?

Non. La loi nous autorise à prélever l’eau, en précisant que l’eau n’est pas un bien à payer.

La Ville de Winnipeg vend-elle de l’eau?

Non. Nous exigeons des frais afin de récupérer le coût du transport, du stockage et du traitement de l’eau, ainsi que de sa distribution aux clients.

La Ville a-t-elle conclu un accord avec des Premières Nations?

Oui. L’entente tripartite de Shoal Lake nous associe à la Province du Manitoba et à la Première Nation de Shoal Lake no 40. Établie le 30 juin 1989, l’entente a été conçue pour protéger l’eau du lac Shoal en favorisant le développement durable dans le territoire adjacent au lac Shoal. La communauté de la Première Nation de Shoal Lake no 40 avait proposé des aménagements, mais ceux-ci ont été annulés afin de protéger le bassin hydrographique. En lieu et place de ces aménagements annulés, cette entente a créé un fonds fiduciaire pour la Première Nation de Shoal Lake no 40. La Ville de Winnipeg et la Province du Manitoba ont toutes deux contribué à ce fonds fiduciaire.

La Ville contrôle-t-elle les niveaux d’eau du lac Shoal?

Non. Notre approvisionnement en eau ne nécessite pas le contrôle du niveau du lac, et Winnipeg ne peut pas inonder le lac. Nous n’avons pas de régulateur de débit à la décharge du lac Shoal, aux rapides Ash. La Commission de contrôle du lac des Bois régule le niveau du lac des Bois à l’aide de barrages, ce qui peut avoir des répercussions sur le lac Shoal. D’après nos données, il n’existe aucune tendance dans les niveaux d’eau à l’exception des changements saisonniers.

Winnipeg surveille-t-elle la qualité de l’eau du lac Shoal?

Oui. Nous surveillons de près la qualité de l’eau du lac Shoal et prélevons régulièrement des échantillons à plusieurs endroits autour du lac. La qualité physique de l’eau du lac Shoal avant son traitement satisfait régulièrement à 46 des 49 lignes directrices pertinentes. L’eau respecte aussi souvent les trois autres paramètres des lignes directrices – la couleur, la température et la dureté – avant son traitement, selon la saison. Toutefois, même si elle respecte les lignes directrices, toute eau provenant d’une source brute doit être traitée avant d’être consommée.

Nous effectuons des analyses à différents endroits du lac (voir la carte ci-dessous). Les analyses régulières des paramètres microbiologiques montrent une faible variation entre les différentes zones du lac.

Veuillez consulter les résultats des analyses de l’eau du lac Shoal.

Emplacements pour l’analyse régulière des paramètres de la qualité de l’eau du lac Shoal :

Winnipeg pollue-t-elle le lac Shoal?

Non. Nous utilisons la même source d’eau que la Première Nation de Shoal Lake no 40 et la Première Nation indépendante Iskatewizaagegan no 39. En 1914-1915, nous avons construit une dérivation afin de diriger l’eau de la rivière Falcon loin de notre prise d’eau, vers une autre partie du même lac. L’eau de la rivière Falcon est plus trouble, car elle traverse des tourbières. Le plan initial était de consommer l’eau sans traitement, c’est pourquoi l’eau du lac, plus claire, était privilégiée. L’eau de la rivière, plus trouble, se dilue dans le lac et n’affecte pas la couleur de l’eau du lac. Cette eau s’écoulerait vers les communautés des Premières Nations avec ou sans la dérivation.

Y a-t-il toujours un avis d’ébullition de l’eau au lac Shoal?

Non. Depuis septembre 2021, une nouvelle installation de traitement de l’eau permet aux résidents de la Première Nation de Shoal Lake no 40 d’avoir de l’eau potable.

La Première Nation de Shoal Lake no 40 devait faire bouillir son eau depuis 1997, car le processus de traitement de l’eau ne répondait pas aux exigences en matière d’eau potable, après la détection du parasite Cryptosporidium dans le lac et la mise en place de nouvelles exigences en matière de traitement de l’eau.

Le chemin de fer de Winnipeg dessert-il le lac Shoal?

La Ville n’assure plus de service ferroviaire public pour des raisons opérationnelles et économiques. Auparavant, le chemin de fer Greater Winnipeg Water District (GWWD) offrait des services de transport de passagers et de marchandises à la gare située à la prise d’eau de l’aqueduc du lac Shoal. Un magasin et un bureau de Postes Canada desservaient également la région. Au fil des ans, l’utilisation publique du chemin de fer a diminué, car on a commencé à construire des routes dans la région du lac Shoal, en commençant par la route 17 de l’Ontario (Transcanadienne) dans les années 1930, puis par la route 673 de l’Ontario (chemin Shoal Lake) dans les années 1950. Le bureau de poste a fermé en 1970, et le magasin a fermé dans les années 1980.

La consommation d’eau de Winnipeg a-t-elle isolé artificiellement la communauté?

Faites défiler la chronologie des aménagements d’accès au lac Shoal de 1900 à 1990 en cliquant sur les flèches gauche et droite (ci-dessus).

L’accès à Kenora et aux régions à l’est se faisait historiquement par bateau, en passant par les rapides Ash. La construction de la gare ferroviaire à la prise d’eau de l’aqueduc a fourni le premier transport toutes saisons par véhicule dans la région du lac Shoal. La gare ferroviaire offrait un service de transport de passagers et de marchandises vers le lac, et a servi de bureau de Postes Canada pour la région. La construction de routes dans la région a commencé dans les années 1930, plusieurs décennies après la construction de la voie ferrée. La demande pour le transport ferroviaire a diminué avec la généralisation de l’utilisation de l’automobile et la construction des routes. Finalement, le service ferroviaire a été supprimé. Pendant une période dans les années 1980-1990, la Ville s’est opposée à un accès à l’ouest par la route à la communauté de la Première Nation de Shoal Lake no 40 en raison de préoccupations concernant les répercussions sur la qualité de l’eau. À cette époque, la Ville ne disposait pas d’une station de traitement d’eau à barrières multiples.

Que fait Winnipeg pour fournir un accès à la Première Nation de Shoal Lake no 40?

La Ville de Winnipeg a contribué à la conception et à la construction de la route Freedom, une route praticable en toutes saisons comportant deux ponts.

Qu’est-ce que les moules zébrées, et en a-t-on déjà trouvé dans le lac Shoal?

La moule zébrée est un mollusque envahissant, de la taille d’un ongle, dont la coquille présente des rayures sombres en zigzag. Les moules zébrées nuisent aux écosystèmes, car elles détruisent les algues dont les espèces indigènes ont besoin pour se nourrir. Elles se fixent également sur d’autres moules indigènes et les paralysent.

Bien qu’une moule zébrée adulte n’ait jamais été trouvée dans le lac Shoal, le gouvernement de l’Ontario a trouvé une larve de moule zébrée (larve véligère) dans un échantillon d’eau prélevé en août 2018. La découverte d’un seul individu larvaire ne signifie pas nécessairement que le lac Shoal a un problème de moule zébrée.

Quelles seraient les répercussions de la présence de moules zébrées sur le lac Shoal et l’eau potable de Winnipeg?

Les moules zébrées peuvent avoir des répercussions sur l’écosystème du lac Shoal, car elles entrent en concurrence avec les poissons pour leur nourriture. Les moules peuvent également se déposer à l’intérieur des tuyaux de prise d’eau et entraver l’écoulement de l’eau. Pour éviter ce problème, un système de protection à la prise d’eau du lac Shoal serait nécessaire.

Que fait actuellement la Ville de Winnipeg pour surveiller le lac Shoal et le protéger contre les moules zébrées?

La Ville de Winnipeg a mis en place un vaste programme de surveillance de la qualité de l’eau du lac Shoal, tant pour les moules zébrées adultes que pour les larves véligères. Le programme se déroule pendant la saison des eaux libres, de mai à octobre, et comprend des analyses mensuelles de l’eau et la pose de pièges spéciaux pour les moules zébrées.

De juin à septembre, du chlore est ajouté de façon intermittente dans l’aqueduc pour contrôler la formation de biofilm. Ce processus s’avère également un moyen efficace d’empêcher les moules zébrées de s’implanter dans l’aqueduc.

Que ferait la Ville de Winnipeg si l’on découvrait des moules zébrées dans le lac Shoal?

La Ville a commencé à se préparer à la possibilité de la présence de moules zébrées dans le lac Shoal dans les années 1990. Un système de chloration de la prise d’eau et de l’aqueduc a été installé en 1995. Les moules zébrées n’étant pas présentes à ce moment-là, la seule partie de ce système qui a été utilisée est celle qui ajoute du chlore dans l’aqueduc pour contrôler la formation de biofilm.

En 2016, nous avons demandé à un consultant d’examiner le système existant et d’évaluer les options possibles pour lutter contre la moule zébrée. Cette étude recommandait de poursuivre la chloration, mais aussi de moderniser le système pour le rendre plus efficace. La chloration est une technologie bien établie, devenue l’une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre les moules dans les installations de prélèvement d’eau et les réservoirs. La construction permettant cette mise à niveau devrait commencer en 2022.

Si des moules zébrées apparaissent avant l’achèvement de la mise à niveau, nous utiliserons l’infrastructure de chloration existante et modifierons notre programme de surveillance actuel.

Que peuvent faire les résidents pour protéger les cours d’eau contre les moules zébrées?

Nous encourageons les résidents à nettoyer, à vider et à sécher toutes leurs embarcations et tout leur équipement lorsqu’ils se déplacent d’un plan d’eau à l’autre, afin de lutter contre la propagation des espèces envahissantes. Pour de plus amples renseignements sur la prévention de la propagation des moules zébrées, consultez le site Manitoba.ca/StopAIS ou composez (sans frais) le 1-87-STOP AIS-0 (1-877-867-2470).

Dernière mise à jour : 2022-11-24

Was this information helpful?

How can we make this web page better?

Information collected will be used to improve our website. Do not use this form to submit a request for service or information because it will not be forwarded to departments for response. To submit a request for service or information, contact 311.

This form is not intended to collect personal information; however, any personal information you choose to include in your comments is collected by the City of Winnipeg under the authority of section 36(1)(b) of the Freedom of Information and Protection of Privacy Act for the purpose of improving our website and will not be used or disclosed for any other purposes, except as authorized by law. Contact the Corporate Access and Privacy Officer by mail (City Clerk’s Department, Susan A. Thompson Building, 510 Main Street, Winnipeg MB, R3B 1B9) or by telephone (311) if you have any questions about the collection of this information.

Ces renseignements sont-ils utiles?

Comment pourrait-on améliorer cette page Web?

Les renseignements recueillis serviront à l’amélioration de notre site Web. Prière de ne pas se servir de ce formulaire pour soumettre une demande de service ou de renseignements, car la demande ne sera pas transmise au service en question. Pour soumettre une demande de service ou de renseignements, veuillez communiquer avec le 311.

Le présent formulaire ne vise pas à recueillir des renseignements personnels. Cependant, les renseignements personnels que vous choisissez d’inclure dans vos commentaires sont recueillis par la Ville de Winnipeg en conformité avec l’alinéa 36(1)b) de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée dans le but d’améliorer son site Web et ne seront ni utilisés ni divulgués pour d’autres raisons, sauf dans les cas où cela est autorisé par la loi. Communiquez avec l’agent de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée de la Ville par courrier au Bureau du greffier, immeuble Susan-A.-Thompson, 510, rue Main, Winnipeg (Manitoba) R3B 1B9, ou par téléphone au 311 si vous avez des questions sur la collecte de ces renseignements.